Catégorie : Support messages

25 avril: Isabelle Hibou

Pour Fariba, Un extrait d’un poème de mon amie Nadine Savinien, et l’illustration que j’en ai faite.A bientôt Fariba,  Isabelle  “Les jours, Les jours et les nuits se succèdent, Des nuits encor Et jusqu’à l’océan. La fougère crisse sous mes pas. Et je porte en mon âme La danse du...

25 avril: Catherine Serres

De tout coeur avec toi, Fariba. Je t’envoie la photo de l’un de mes animaux préférés (qui est “médecine de la femme” – gardien des racines, chez certains peuples amérindiens)  dont l’ASPAS célèbre la fête le 15 mai. Lui aussi est traqué et ne sait pas pourquoi. Nos frères animaux…....

Il y a 1000 raisons de s’intéresser à Fariba Adelkhah. Pas une seule de la détenir en prison: Fanny Faccenda

Cela fait plus de 1000 jours que Fariba Adelkhah, directrice de recherche à Sciences Po Paris est détenue en Iran. C’est une prisonnière scientifique arbitrairement détenue pour n’avoir fait que son métier de chercheure. Ses collègues et amis évoquent ses travaux. Car il y a 1000 raisons de s’intéresser à...

Il y a 1000 raisons de s’intéresser à Fariba Adelkhah. Pas une seule de la détenir en prison : Hélène Combes

Cela fait plus de 1000 jours que Fariba Adelkhah, directrice de recherche à Sciences Po Paris est détenue en Iran. C’est une prisonnière scientifique arbitrairement détenue pour n’avoir fait que son métier de chercheure. Ses collègues et amis parlent de ses travaux. Car il y a 1000 raisons de s’intéresser...

Il y a 1000 raisons de s’intéresser à Fariba Adelkhah. Pas une seule de la détenir en prison: Bernard Debarbieux

Cela fait plus de 1000 jours que Fariba Adelkhah, directrice de recherche à Sciences Po Paris est détenue en Iran. C’est une prisonnière scientifique arbitrairement détenue pour n’avoir fait que son métier de chercheure. Ses collègues et amis évoquent ses travaux. Car il y a 1000 raisons de s’intéresser à...

Il y a 1000 raisons de s’intéresser à Fariba Adelkhah. Pas une seule de la détenir en prison: Michal Kozlowski

Cela fait plus de 1000 jours que Fariba Adelkhah, directrice de recherche à Sciences Po Paris est détenue en Iran. C’est une prisonnière scientifique arbitrairement détenue pour n’avoir fait que son métier de chercheure. Ses collègues et amis parlent de ses travaux. Car il y a 1000 raisons de s’intéresser...

Il y a 1000 raisons de s’intéresser à Fariba Adelkhah. Pas une seule de la détenir en prison: François Chahmerian

Cela fait plus de 1000 jours que Fariba Adelkhah, directrice de recherche à Sciences Po Paris est détenue en Iran. C’est une prisonnière scientifique arbitrairement détenue pour n’avoir fait que son métier de chercheure. Ses collègues et amis parlent de ses travaux. Car il y a 1000 raisons de s’intéresser...

Il y a 1000 raisons de s’intéresser à Fariba Adelkhah. pas une seule de la détenir en prison: Elise Massicard

Cela fait plus de 1000 jours que Fariba Adelkhah, directrice de recherche à Sciences Po Paris est détenue en Iran. C’est une prisonnière scientifique arbitrairement détenue pour n’avoir fait que son métier de chercheure. Ses collègues et amis parlent de ses travaux. Car il y a 1000 raisons de s’intéresser...