Catégorie : Support messages

Emilien Houard-Vial

Bonjour Fariba, Nous ne nous connaissons pas, mais j’ai découvert vos lumineux travaux dans le cadre d’un travail sur l’Iran, conduit dans le cours de vos collègues Antonela Capelle-Pogacean, Laurence Louër et Kathy Rousselet, en particulier vos ouvrages de 2006 et de 2016. Mes camarades doctorants et doctorantes du Centre...

Marcel Jourdan

Le temps a laissé son manteau                     De vent, de froidure et de pluie,Et s’est vêtu de broderies,De soleil luisant, clair et beau.     Il n’y a bête ni oiseauQu’en son jargon ne chante ou crie :             Le temps a laissé son manteau !    Rivière, fontaine et ruisseauPortent, en livrée jolie,Gouttes d’argent, d’orfèvrerie,Chacun s’habille...

Claude Vagnier

Le ciel est, par-dessus le toit,Si bleu, si calme!Un arbre, par-dessus le toit,Berce sa palme. La cloche, dans le ciel qu’on voit,Doucement tinte.Un oiseau sur l’arbre qu’on voit,Chante sa plainte. Mon Dieu, mon Dieu, la vie est làSimple et tranquille.Cette paisible rumeur-làVient de la ville…                                     VERLAINE

Marcel Ahano

Trois cents mètres. J’ai appris que c’était la latitude de tes déplacements. J’admire l’attention et la précision. C’est, en effet, l’exacte hauteur de la Tour Eiffel. Celle du sommet de laquelle l’on voit la Seine et un ouvrage fait de mille soutiens renforcés en six cent vingt-trois jours. Trois cents...

François Chahmerian

Ma chère Fariba,  J’ai tant de choses à te raconter et tant de choses à écouter que j’ai dressé la table de notre prochain dîner chaleureux, convivial et musical – et je m’entraine à parfaire mes petits plats en t’attendant. Avec Séverine, et les enfants à qui on parle de...

Marcel Jourdan

« Comprendre une mécanique qui vous écrase, démonter mentalement ses ressorts, envisager dans tous ses détails une situation apparemment désespérée, c’est une puissante source de sang-froid, de sérénité et de force d’âme. Rien n’est plus effrayant que l’absurde. En faisant la chasse aux fantômes, j’avais conscience d’aider un peu, moralement, les...

Antonela Capelle-Pogacean

Chère Fariba,  Dans une chambre en blanc et orange, à l’heure du plateau-repas, le souvenir de pâtes partagés avec toi au Nooï, à côté du bureau, remonte. Ce n’étaient pas les meilleures pâtes du monde. Mais tu m’as parlé du retour de Sindbad et du Khorassan. J’y pense encore. Reviens-nous...

Claude Vagnier

Tityre, tu patulae recubans sub tegmine fagi,Silvestrem tenui musam meditaris avena ;Nos patriae fines et dulcia linquimus arva ;Nos patriam fugimus ; tu, Tityre, lentus in umbra,Formosam resonare dotes Amaryllida silvas. Tityre, étendu au couvert déployé d’un hêtre, tu prépares un poème sauvage sur ta fine flûte. Nous, nous devons...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search