Auteur : Sandrine Perrot

Antonela Capelle-Pogacean

Chère Fariba,  Dans une chambre en blanc et orange, à l’heure du plateau-repas, le souvenir de pâtes partagés avec toi au Nooï, à côté du bureau, remonte. Ce n’étaient pas les meilleures pâtes du monde. Mais tu m’as parlé du retour de Sindbad et du Khorassan. J’y pense encore. Reviens-nous...

Claude Vagnier

Tityre, tu patulae recubans sub tegmine fagi,Silvestrem tenui musam meditaris avena ;Nos patriae fines et dulcia linquimus arva ;Nos patriam fugimus ; tu, Tityre, lentus in umbra,Formosam resonare dotes Amaryllida silvas. Tityre, étendu au couvert déployé d’un hêtre, tu prépares un poème sauvage sur ta fine flûte. Nous, nous devons...

Odette Joanny

FARIBA , ROSE D’ISPAHAN  Ἦμος δ᾽ ἠριγένεια φάνη ῥοδοδάκτυλος Ἠώς » ēmos d’ērigéneia phánē rhododáktulos ēṓs  « Dès que, fille du matin, parut l’aurore aux doigts de rose… » HOMERE

Martine Jouneau

Fariba, Tu manques à Paris. Ces derniers mois il y a tant plu que les berges ont disparu. La Seine prend toute la place, dans le ciel, sur les toits, les arbres, le fleuve, le gris domine. Cette nuit la neige s’est précipitée, le ciel a déversé son trop plein....

Corinne Deloy

Hello Fariba, Bon, bon, tu manques ici. Beaucoup. Beaucoup. Pour des tonnes de choses. Mais moi perso, je pense aussi à toi parce que tu es la seule qui pourrait nous aider à trancher une question devenue essentielle : quid du genre du/de la COVID ? Le Covid comme on disait dans...

Miriam Périer

Chère Fariba, Voilà déjà un moment que je songe à t’écrire un mot, mais je voulais y placer quelque chose de spécial. Quelques vers d’un poème (pas de moi, je n’ai pas ce talent), quelques lignes d’un texte qui puisse te transporter. Mais sans doute me trompe-je car je veux...

Corinne Bonnet

Chère Fariba,Un tout petit fil nous relie à vous, mais c’est un fil doré et archi-résistant. L’espoir y circule plus vite que le courant électrique et il se ramifie en mille lieux, partout où l’on pense à vous, où l’on se mobilise pour votre libération. Les Romains avaient inventé une...

Jacques Sèmelin

Chère Fariba,   Bien que nous soyons tous les deux au CERI, on ne se connait pas beaucoup. On se croisait de temps en temps dans les couloirs et tu me lançais « ça va Jacques ?» Et on papotait un peu.  Crois-le ou pas, je me souviens toujours du timbre...

Luc Bentz

Chère Fariba, Toujours mille pensées pour vous, en souhaitant que vous puissiez arpenter très bientôt, le plus vite possible, les rues de Paris ou de tout autre endroit, quelque endroit de verdure où la pensée puisse vagabonder en liberté… Soutien à vous… et espoir, surtout, espoir. Très cordialement à vous,...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search