Fariba Adelkhah condamnée

Nous venons d’apprendre que notre collègue et amie Fariba Adelkhah, chercheuse au CERI, emprisonnée en Iran depuis près d’un an, a été condamnée à cinq années de prison par la 15e chambre du tribunal de Téhéran.

Cette terrible nouvelle, aussi révoltante qu’inacceptable, suscite chez nous tous la colère, la tristesse et l’indignation mais elle ne nous conduit pas au renoncement.  Elle nous encourage plus que jamais à être mobilisés pour oeuvrer sans relâche à la libération de Fariba.

L’injustice n’aura raison ni du courage exemplaire de Fariba, ni de notre ardente volonté à tous de la voir libérée. 

Fariba, vous êtes dans nos cœurs et votre combat est le nôtre.

Olivier Duhamel, président de la Fondation Nationale des Sciences Politiques

Frédéric Mion, directeur de Sciences Po


Vous aimerez aussi...