‘Dans le silence des prisons iraniennes : «Il va falloir nous dire la vérité»’, Le Monde, 21 avril 2020

Entretien avec Roland Marchal, par Allan Kaval.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/04/21/dans-le-silence-des-prisons-iraniennes-il-va-falloir-nous-dire-la-verite_6037251_3210.html

Nous sommes en juin 2019, et la pièce n’a pas de fenêtres. Le prisonnier porte encore les vêtements enfilés la veille au petit matin, dans un hôtel de Dubaï, où il était de passage avant de se rendre en Iran. Mais déjà on lui a pris sa montre, ses appareils électroniques. Sa vie ordinaire le quitte, morceau par morceau, entre les mains de gardiens empressés et anonymes. Ceux-là ne montrent pas de haine, n’usent pas de violence excessive. Leur besogne vient juste de commencer.

Il leur faut transformer le chercheur français Roland Marchal, 64 ans, en captif. Puis, pour des raisons qui échappent encore tout à fait au prisonnier, lui fabriquer une identité nouvelle. Dans les profondeurs opaques de la République islamique d’Iran, certains ont reçu la mission de faire passer Roland Marchal pour un espion. Ils s’y attelleront sans relâche. « Il va falloir nous dire la vérité », prévient un agent dans un français approximatif et abrupt. Le prisonnier apprendra bien vite que, en matière de vérité, la mécanique diplomatique, politique, judiciaire dans laquelle il vient d’être emporté connaît ses propres lois…


Vous aimerez aussi...