Virtual (confined) welcome committee !

And a lot more on our Facebook page : @faribarolandsupportcommittee ! Bon retour à la maison Roland !

Un grand bonjour sous le mirabellier en fleurs. Cher Roland remets toi bien et à bientôt dans l’est… On continue pour Fariba. Annelise et Mehmet 

rpt

Cher Roland,
Nous sommes si heureux de te savoir en France et nous le serons encore plus
quand Fariba te rejoindra.
Remets toi bien. Nous vous attendons à Strasbourg . Hugues Dreysse

Mon cher Roland ,
Très heureux que tu sois là même si , un iranien valant bien deux français , j’espérais que Fariba serait aussi de retour . Nous pensions Serge et moi te proposer de refaire à vélo le même tour que nous avions fait ensemble en …1969 pour t’aérer après un si long confinement à côté duquel celui actuel doit te paraître d’une grande liberté.
Porte toi bien. Amitiés . Jean-Luc Tribout.

Cher Roland,
C’est avec joie et soulagement que Gabrielle et moi avons appris ta libération, ternis seulement par le maintien en détention de Fariba. Nous espérons sa prochaine libération.Après Strasbourg et Montreuil (où tu étais venu nous voir avec Fariba), nous avons pris notre retraite à la campagne dans les Landes. Et nous n’avons pu suivre que sur internet, et donc de loin, les actions de solidarités de nos amis Strasbourgeois.Bienvenue parmi nous. Amicalement, Patrick Petitjean

Nous sommes ravis de t’avoir à nouveau parmi nous après tous les efforts faits pour vous faire revenir. Nous pensons naturellement très fort à Fariba et nous continuons à faire tout ce qui est possible pour qu’elle puisse te rejoindre le plus tôt possible. Tu ne dois plus guère te souvenir de moi, je suis une copine d’Eva et nous avions monté l’association CASAS ensemble. Je me souviens très bien d’une soirée d’information que tu avais donnée sur la RDC, la situation me semblait très embrouillée avant ton intervention mais après j’ai mesuré à quel point elle pouvait être complexe. En allant au Conseil de l’Europe et aux diverses manifestations organisées à Strasbourg et surtout la réception pour votre citoyenneté d’honneur, j’ai appris beaucoup de choses sur vous deux et vous m’êtes devenus plus proches. Bon courage dans cette période de folie qui se poursuit pour toi depuis juin ! Amitiés Alice Chavannes 

https://scontent-lhr8-1.xx.fbcdn.net/v/t1.15752-9/90745636_1050664311970842_3318812192731561984_n.png?_nc_cat=110&_nc_sid=b96e70&_nc_ohc=67eo8AtcdckAX8FmnmA&_nc_ht=scontent-lhr8-1.xx&oh=41324840736600ff60a96ee46888bcf5&oe=5E9FC5C9

Des quatre coins du pays, où nous vivons aujourd’hui, nous nous sommes retrouvés à Strasbourg, à chercher comment vous donner un coup de main, à Fariba et toi… nous avons repris comme s’il n’y avait pas eu des décennies de pause, nos habitudes communes en réunion… on a aussi à quelques uns mangé un couscous ce soir là, chez Ahmed, dans ton appart de la rue saint Aloyse, bienvenue à toi par ces temps de confinement généralisé, étrange transition sans doute pour toi entre enfermement et liberté… La liberté reviendra, c’est Fariba qui l’apportera, on va y veiller! Eva Faerber

Chers amis, Quel bonheur de recevoir un tel message. Nous sommes confinés dans nos montagnes ardéchoises avec un sentiment de liberté, mais   inégalable à celui tant attendu par Roland depuis des mois. Nous pensons à Fariba avec force et leur envoyons cette image prise hier matin sous le Côquou. Image éphémère d’un matin où l’hiver et le printemps se sont rencontrés, neige et jeunes pousses vert tendre d’un murier, froid et chaud, métaphore dédiée à nos amis ; la froideur injuste de la prison pour l’une et la chaleur de la liberté naissante pour l’autre. Nous nous accrochons Françoise et moi à l’espoir d’une libération de Fariba, inséparable de celle obtenue pour Roland. Amitiés, Bernard et Françoise

Cher Roland, Quelle magnifique nouvelle que celle de ta libération ce matin!
Nous avons beaucoup pensé à toi et à Fariba. Mille pensées pour toi, mille pensées pour elle. On va continuer de se mobiliser. Karoline

Cher Roland,
Quelle joie ce matin d’entendre la nouvelle de ta libération ! Bienvenue à la maison cher ami. Ce retour en toute discrétion sur un tarmac désert et dans une France confinée te ressemble bien.
Enfin, la lumière de ton bureau va de nouveau briller dans la nuit parisienne.
Nous n’oublions pas Fariba. Et le combat continue.
Corinne Deloy

Roland, je suis tellement heureuse de te savoir libéré et rentré en France. Bienvenue à la maison ! On continuera à se battre pour Fariba. Vous serez bientôt réunis et nous fêterons bientôt cela comme il se doit!
Juliana Lima

Cher Roland, Quel bonheur d’entendre la nouvelle de votre retour à la radio, ce matin !!!
Nous attendions tous ce moment avec tellement d’impatience !!!
J’espère de tout cœur la libération rapide de Fariba.
Nous continuerons à nous battre pour sa libération et ne lâcherons rien !!!
Avec toute mon amitié,
Christine Briatte

Roland,
Bienvenue à la maison.
Je t’embrasse.
Sans oublier Fariba.
Judith Burko

Cher Roland, bienvenue à la maison.
Nous avons espéré ton retour et continuons à espérer pour Fariba.
Mes pensées vont aussi à ta famille qui doit être si heureuse de te retrouver. Repose-toi maintenant et récupère de cette épreuve auprès de tes proches.
Madame Boubert, pharmacienne de la rue Jacob, qui n’a cessé de demander de vos nouvelles pendant tout ce temps, m’a téléphoné pour que je te transmette ses amitiés. Ewa

Très très heureux d’apprendre cette bonne nouvelle même si, comme on disait au Mozambique (et ailleurs) “A luta continua !”… Amitiés de l’ancien du Centre de Recherches et d’Etudes sur les Pays d’Afrique Orientale (CREPAO) de Pau. François Constantin


Vous aimerez aussi...