26 janvier 2020

Cher(e)s ami(e)s de Fariba et Roland,

Après les dernières semaines de forte inquiétude quant au sort de Roland, nous sommes ce soir un peu rassurés. Roland a pu appeler ce dimanche chez lui, et parler avec deux de ses frères pendant une dizaine de minutes et même un peu avec sa mère. Il semble aller mieux, malgré l’absence de visite consulaire et même celle de son avocat.

Il passe le plus clair de son temps à lire et nous allons lui envoyer cette semaine quelques « pavés » pour que le temps lui paraisse moins long, que nous achèterons avec l’argent de la cagnotte, de même que pour Fariba dont nous espérons qu’elle pourra bientôt y avoir de nouveau accès.

Notre communiqué, nos articles et entretiens de la semaine dernière, et les démarches diplomatiques de la France ont apparemment un peu fait bouger les lignes. Mais l’essentiel reste à faire : obtenir la libération immédiate et inconditionnelle de Fariba et Roland, dont l’arrestation embarrasse certaines autorités iraniennes elles-mêmes.

L’article du New York Times ci-joint est utile pour comprendre le contexte politique dans lequel se poursuit le travail diplomatique.

Bonne lecture !

Amicalement


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search