Julien Vercueil

Chère Fariba, cher Roland,
Toutes les pensées des femmes et hommes libres se tournent vers vous qui
souffrez aujourd’hui. Face à l’arbitraire, nous vous assurons de tout
notre soutien et pensons à vos proches qui sont privés de vous, autant
que vous êtes privés d’eux. Nous souhaitons que l’injustice qui vous est
faite prenne fin au plus tôt et espérons de tout coeur votre libération
prochaine.
Courage !
Julien Vercueil, INALCO, Paris


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search