Hommage à Fariba par Didier Fassin lors de sa leçon inaugurale au Collège de France, 30 mars 2023

Lors de sa leçon inaugurale au Collège de France le 30 mars 2023 sur “Sciences Sociales en temps de crise”, Didier Fassin, anthropologue, sociologue et médecin, a évoqué la situation des chercheurs comme Fariba, Pinar Selek ou encore le juriste Ilham Tohti qui en Iran, en Turquie ou en Chine sont exposés de par leurs enquêtes à la répression gouvernementale.

A écouter ICI :

Voici le verbatim à partir de la 55éme minute :

«….. réfléchir aux défis, aux difficultés, aux contradictions qu’impliquent la vie publique. Car les chercheuses, les chercheurs sont de plus en plus sollicités ou volontaires pour commenter l’actualité, participer à des commissions, prendre part à des débats… se trouvent exposer ou exposent les personnes objets de leurs enquêtes par le simple fait de publier leurs travaux et de diffuser leurs prises de position…. Et comment l’espace publique réagit face à ces savoirs. On sait par exemple, qu’en France et aux Etats-Unis des responsables gouvernementaux de tous bords s’en sont pris à des chercheuses, des chercheurs en sciences sociales, les uns assimilant leurs analyses des phénomènes de déviance à de supposées excuses sociologiques les autres disqualifiant leurs recherches sur les discriminations raciales, les études de genre…. De manière plus préoccupante sous les régimes autoritaires, chercheuses et chercheurs sont durement réprimés, telle la sociologue Pinar Selek qui a conduit des enquêtes sur les Kurdes et dont un nouveau procès contre le terrorisme s’ouvre demain en Turquie, l’anthropologue Fariba Adelkhah récemment libérée après une longue incarcération en Iran, le juriste  Ilham Tohti emprisonné à vie en Chine pour ses travaux sur les Ouighours et bien d’autres… »



Citer ce billet
Sandrine Perrot (2023, 14 avril). Hommage à Fariba par Didier Fassin lors de sa leçon inaugurale au Collège de France, 30 mars 2023. Fariba Adelkhah & Roland Marchal Support Committee. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/opcr

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search