“#FreeFariba : Des élections en prison !”, Jean-Marc Claus, Eurojournalist, 16 janvier 2023

Il se passent des choses étonnantes en Iran, et pas seulement dans la rue…

(Jean-Marc Claus) – Dans la dernière lettre circulaire du comité de soutien de Fariba Adelkhah, on peut y lire sous la plume de Béatrice Hibou, qu’en ces temps de répression à outrance, des élections ont eu lieu à la Prison d’Evin, pour choisir des représentant(e)s des détenu(e)s auprès de l’administration pénitentiaire. Fariba s’est portée candidate, sans se faire beaucoup d’illusions sur ses chances de succès, mais elle est arrivée seconde, juste derrière la candidate « Mojaheddine du Peuple » incarcérée depuis plus d’une dizaine d’années.

Toutes les prisonnières votent à chaque élection systématiquement pour la candidate issue des Mojaheddine, parce que ce sont les plus anciennes détenues et surtout, parce que les autorités de la prison ne les veulent pas. Or, l’élection doit être validée par les Gardiens de la Révolution qui a priori, n’acceptent pas l’élection d’une « Mojaheddine du Peuple ». Si tel est le cas, il sera intéressant de voir s’ils vont se résigner à valider celle de Fariba, ou lui préférer l’une des candidates beaucoup moins bien placées qu’elle : une jeune femme de 23 ans, communiste et réformatrice.

Dans un texte qu’elle avait publié en 2017, Fariba Adelkhah analysait le scrutin législatif iranien de 2016 dans quatre circonscriptions, sous le titre « Élections et notabilité en Iran »… Lire la suite ICI


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search