“#FreeFariba : Le poids des mots…”, Jean-Marc Claus, Eurojournalist, 16 septembre 2022

Non, non et non : il n’y a pas juste un seul otage français détenu à l’étranger, et qui donc serait le dernier !

Dans un communiqué en date du 26 août dernier, au nom du comité de soutien à Fariba Adelkhah dont elle est l’une des principales animatrices, sa collègue et amie Béatrice Hibou invitait les journalistes à se montrer attentifs aux mots qu’ils emploient. Il est vrai que, dans la presse du mois d’août, les déclarations fracassantes selon lesquelles Olivier Dubois serait le dernier otage français, ont de quoi laisser terriblement perplexes, celles et ceux qui, d’une manière ou d’une autre, apportent régulièrement leurs soutiens à Fariba Adelkhah détenue en Iran depuis le 5 juin 2019.

Évidemment, il y eut un (simulacre de) procès, suivi d’un jugement (totalement inique et infondé), et la République Islamiste d’Iran ne demande pas (officiellement) de rançon en échange d’une (éventuelle) libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah… LIRE LA SUITE ICI

http://eurojournalist.eu/freefariba-le-poids-des-mots/


Citer ce billet
Sandrine Perrot (2022, 16 septembre). “#FreeFariba : Le poids des mots…”, Jean-Marc Claus, Eurojournalist, 16 septembre 2022. Fariba Adelkhah & Roland Marchal Support Committee. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/opas

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search