Il y a 1000 raisons de s’intéresser à Fariba Adelkhah. Pas une seule de la détenir en prison: Fanny Faccenda

Cela fait plus de 1000 jours que Fariba Adelkhah, directrice de recherche à Sciences Po Paris est détenue en Iran. C’est une prisonnière scientifique arbitrairement détenue pour n’avoir fait que son métier de chercheure. Ses collègues et amis évoquent ses travaux. Car il y a 1000 raisons de s’intéresser à Fariba Adelkhah. Pas une seule de la détenir en prison.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search