A la suite de la publication d’une dépêche de l’AFP, nous rappelons que les accusations de non-respect des modalités de son contrôle judiciaire par Fariba Adelkhah, par lesquelles les autorités iraniennes prétendent justifier sa réincarcération, sont infondées et ne peuvent faire oublier cette évidence : il s’agit d’une mesure de nature politique qui échappe à toute logique de justice, quand bien même elle s’entoure des oripeaux de l’institution judiciaire.



Citer ce billet
Sandrine Perrot (2022, 25 janvier). . Fariba Adelkhah & Roland Marchal Support Committee. Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/op7o

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search