“#FreeFariba : Iran, pays plurilingue”, Jean-Marc Claus, Eurojournalist, 16 novembre 2021

Chaque 16 du mois, Jean-Marc Claus évoque l’Iran dans l’Eurojournalist pour rappeler la situation de Fariba.

La République Islamique d’Iran compte près de 85,5 millions d’habitants, soit environ 2 millions de plus que la République Fédérale d’Allemagne, sur une superficie près de 5 fois supérieure. Berceau de l’Ancien (550-300 avant JC) et du Nouvel Empire Perse (224-651 après JC), cette région du monde a actuellement pour langue officielle le farsi, mais le pays étant composé d’une mosaïque pluriethnique, d’autres parlers y ont cours.

Beaucoup d’Occidentaux considèrent encore l’Iran comme un « pays arabe ». Or, si l’écriture du farsi est fondée sur l’arabo-persan, il fait partie du groupe des idiomes indo-européens et l’arabe n’est la langue maternelle que d’une minorité d’Iraniens. Mais l’amalgame islam – arabe, laisse à tort penser qu’un pays composé de 80% de chiites et 10% de sunnites, serait d’office arabophone. Idem pour les langues, car si le farsi est la langue maternelle d’environ 50% des Iraniens, le kurde est la langue de 10% et d’autres idiomes coexistent, dont l’arabe pour 2% de la population.

La diversité ethnique est, selon le chercheur Gilles Riaux, une caractéristique de l’Iran. La Constitution de la République Islamique d’Iran a reconnu d’entrée cette diversité, par l’octroi de droits culturels aux minorités linguistiques. Il s’agissait alors de rompre avec le nationaliste pahlaviste,… Lire la suite


Vous aimerez aussi...