Rentrée universitaire 2021: Fariba Adelkhah, prisonnière scientifique en Iran, mais présente

Cher(e)s ami(e)s de Fariba,
En cette rentrée, nous avons évidemment une pensée particulière pour Fariba, toujours privée de liberté, privée de s’exprimer, privée des siens, privée de poursuivre ses recherches, privée de Paris et de tous les lieux qu’elle aime. L’espoir que les négociations sur le nucléaire auraient une incidence positive sur son sort s’est dissipé. Elle est néanmoins avec nous à travers diverses manifestations culturelles ou scientifiques placées sous son égide :


1/ À Chabeuil, dans la Drôme, Gérard Devaux lui consacre son exposition « Femmes d’Iran » dans le cadre des Rencontres Photo de Chabeuil.


2/ Jean-Pierre Filiu vient de publier son dernier livre, Le Milieu des mondes, une histoire laïque du Moyen-Orient de 395 à nos jours (Seuil, 2021) qu’il dédie à Fariba.


3/ Les 23 et 24 septembre, nous organisons à Paris – avec le séminaire du CERI-SciencesPo dédié à Fariba, et le FASOPO/REASOPO dont celle-ci est membre fondatrice – un colloque « Liberté scientifique et risques du métier : la recherche comme profession » en hommage à Fariba. Venez nombreux à l’Hôtel de Ville de Paris (le 23 septembre) et au CERI-Sciences Po (le 24 septembre) Inscription préalable obligatoire en raison des contraintes sanitaires.


Vous trouverez le programme et le lien pour l’inscription ici: https://www.sciencespo.fr/agenda/ceri/fr?event=2722

4/ Les 30 septembre et 1 octobre, nous organisons à Genève – avec la Chaire Yves Oltramare de l’IHEID de Genève et le FASOPO/REASOPO – un colloque « Religion et liberté scientifique dans le monde contemporain »

Pour s’inscrire :https://www.graduateinstitute.ch/communications/events/religion-et-liberte-scientifique-dans-le-monde-contemporain


Enfin le portrait de Fariba reste affiché jusqu’à sa libération sur les façades de la Mairie de Paris Centre, de la Mairie de Strasbourg et de la Mairie de Nancy, ainsi que sur celles de Sciences Po, 27 rue Saint-Guillaume et du CERI, 56 rue Jacob, bien sûr, mais aussi dans de nombreux établissements de l’Enseignement supérieur, partout en France.

Amicalement
Béatrice pour le comité


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search