Exposition en hommage à Fariba : « Femmes d’Iran », photographies de Gérard Devaux, 11-19 septembre 2021 à Chabeuil

(c) Gérard Devaux

Dans le cadre des Rencontres de la Photo de Chabeuil, le photographe Gérard Devaux rendra hommage à Fariba à travers son exposition « Femmes d’Iran ».   

Foulards contre tchadors  :   Les couleurs pour l’esprit des lumières,  le noir et blanc pour l’obscurantisme.                                                                                                    

En Iran, concernant le respect de la « charia », les oppositions géographiques et générationnelles sont bien marquées. Si en milieu rural, lieu très empreint de conservatisme le port du « tchador noir » est plutôt bien respecté (voire choisi pour les plus âgées), dans les villes il en va tout autrement. Censées n’être dégagées des contraintes vestimentaires qu’à leur domicile, c’est donc dans la rue que les femmes les contestent. Elles s’y promènent, font les magasins, prennent un en-cas assises sur la pelouse d’un parc (où les amoureux ne se cachent plus autant) avec des évolutions de plus en plus ostentatoires de leurs apparences initialement contraintes. Au fil des années les « Mantos » destinés à cacher les formes ont raccourci et pris des couleurs au grand dam des Mollahs. Les « Roussaris » (foulards) chamarrés de plus en plus en arrière sur des cheveux souvent décolorés, les visages bien maquillés et les jeans de plus en plus nombreux défient la police des mœurs qui voit là autant de blasphèmes toujours plus difficiles à réprimer. A ce jeu du chat et de la souris où elles étendent patiemment leur espace de liberté, les jeunes sont les plus actives sans que leurs aînées ne soient vraiment en reste. Toutes sont très cultivées, très lucides et très déterminées. Certaines viennent vers vous, alors dans un Français parfait les mots sont en conclusion toujours les mêmes: si vous saviez comme c’est dur ! C’est par les femmes que les choses avaient déjà bougé en Iran du temps de Farah Diba, c’est par les femmes que les choses sont à nouveau en train d’évoluer, émoussant par l’usure la rigueur du régime.

« Femmes d’Iran » témoigne du combat pour cette (trop lente) émancipation.                 

                                                                                                           …à Fariba ADELKHAH.

Pour une mise en bouche, vous pourrez voir ici quelques unes des photos.

Lieu de l'exposition:  
4 allée des Acacias, 26120 Chabeuil

Horaires : 
samedi et dimanche de 10h* à 19h 
et en semaine de 15h à 19h 

*15h le samedi 11 septembre 2021



Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search